Votre panier est vide  Votre compte

Satori

Un enfant de l'association la semaine dernière m'a dit, alors que je devais le laisser un quart d'heure pour aller faire une course :

"ne me laisse pas seul ici s'il te plaît, il y a une ombre qui se promène dans ta maison, on l'entends marcher, y a des trucs qui bouge, ça me fait peur"...

Il n'est pas plus compliqué que de répondre a une telle demande à un enfant, tout en veillant à ne pas bousculer ses propres croyances, sa propre culture venant de ses propres racines... Ayant absolument le devoir de poser le plus grand respect vis à vis de ce qui lui a été transmis par ceux qui font ses racines... n'en étant moi même qu'à la découverte de cet exercice si passionnant, ou l'ego n'a aucune place...

J'ai alors pris une profonde respiration... un profond instant de silence, puis,

Je lui ai répondu : "c'est l'ombre du passé et de nos peurs, et tu sais ce qui est chouette avec les ombres du passé et de nos peurs ? c'est qu'elle nous rappelle là tout de suite, qu'ici, il n'y a que toi et moi, et que nous ne risquons rien dans ce présent."

"En attendant elle est là", m'a t'il répondu...

"Oui mais elle n'est alimenter que par nous, par nos souvenirs, par nos peurs, sans nous elle ne vit pas. Elle ne nous fera donc aucun mal".

Il m'a regardé, a réfléchit, et a fini par me dire "d'accord".

à ce moment, je voulais simplement le rassurer, à cet instant je souris, car je comprends mes propres mots.

 

- Claire -

 

Satori

Satori

Vous devez être connecté pour poster un commentaire