Votre panier est vide  Votre compte

L'allégorie du moustique

Moustique

L'allégorie du Moustique


Je me suis plongée dans une de mes questions favorites du moments.

Qu'ais je appris ces deux dernières années ?

Que toute la puissance de la destruction repose sur l'illusion et le crédit que l'on offre à cette illusion.

"Certes Claire, mais qu'est ce que cela a changé en toi ? "

Je me suis alors mise à penser au moustique...

Il y a deux ans, quand je méditais, quand je m'endormais, la présence du moustique était un vrai souci... en plus pas loin de chez nous le moustique tigre est venu habité. Alors du coup...

Son vrombissement dans mes oreilles me perturbait,
L'envie de l'écraser et de m'assurer qu'il n'allait pas me piquer me taquinait,
Je me justifiai en me disant "après tout le Dalaï Lama lui même n'y arrive pas, alors, hein... ".

Et puis un jour, durant ces deux dernières années, j'ai fait une allégorie entre ce moustique qui perturbe ma paix, et des êtres humains qui perturbent ma paix. Je me suis dit "c'est pareil, fait la paix avec le moustique et tu feras la paix avec toi même".

De ce jour, le moustique n'a pas disparu.
Mais quand il est là, il est là et je suis là.

Il est moustique, il fait du bruit, peu éventuellement me piquer, mais après tout c'est sa nature.
Il est, je suis.

Tandis qu'il vole près de moi tandis que je m'endors ou médite, faisant virages et accélération autour de moi, je souris.

Je souris car qui a dit qu'il n'avait pas le droit d'exister après tout ?
Si la nature l'a fait moustique, c'est que l'équilibre a besoin du moustique.
A t'il de mauvaises intentions à mon égard ? sa nature lui dit de piquer pur se nourrir. Il obéit à sa nature.

Il est lui, je suis moi.
Et je m'endors paisiblement. Je médite en paix.

Plus nulle envie de l'attaquer, de lui livrer bataille.
Plus d'envie qui me taquine de l'écraser.

Et s'il me piquait ? et s'il me piquait, et bien à ce moment là, il ne me restera qu'à me gratter ? mais de toutes façons, le moustique est malin, lui faire la guerre ne sert à rien, car le plus souvent, nous endormissant la peau pour nous piquer, nous ne le voyons qu'une fois son forfait accompli... :-) alors après tout...

Et même pourquoi pas écouter son vrombissement comme le simple bruit de sa propre vie ?

C'est vrai qu'il est bruyant... mais il est si petit, si fragile... pas étonnant qu'il fasse autant de bruit pour nous faire croire qu'il est plus gros... c'est bien là son seul argument... ♥

Changerais ça nature en lui envoyant mille énergie d'Amour ?
Il est moustique. Non, je ne pourrais le changer.

Un simple tu es, je suis.

Chaque soir depuis une semaine, dans la chambre il est là... et je souris en m'endormant. Merci moustique, tu m'as enseigné une grande sagesse. Jolie virée en bolide à toi, mets un casque :-) .

M'a t'il piqué ? non point... à croire qu'après tout si nous nous acceptons, lui cherchera nourriture chez un autre hôte ?

Je t'Aime moustique... je ne t'invite pas, pardonnes moi, car ta nature est la tienne et la mienne fait de moi une proie que tu aimes... mais si tu es là près de moi, alors sache que je ne te ferais rien... Je t'Aime tel que tu es et je te remercie de ce que tu es... car après tout... tu n'as jamais tenté de me faire croire que tu étais un papillon :-) Merci de ta vérité.

;-)

Claire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire