Votre panier est vide  Votre compte

Deux poêmes

Orchidee 84378

"Aussi belle soit ma parole,
Aussi sage soit ma pensée,
Ce serait me fourvoyer
Que de croire que je puisse te chausser.
Car à nul autre être est semblable
Cette liberté inévitable
Que revêt ce qu'il est.

Je ne saurais te dire
Ce qu' en moi j'ai ouï dire
Qu' à l'ultime condition
Tu m ais posé la question.
Et alors quand bien même
De ce que je puisse formuler
De ta raison et ta passion
Il te faudra décider.

Ce que l'amitié revêt
D'un avancement collectif
Ne saurait exister
Sans cette chanson chantée"

Claire - partage - 02 Décembre 2014

* * *

Orchidee 84378

* * *

"Choisir Discordance ?

Choisir la confiance ?
Ta parole envoûtante
Pour me séduire existante
Devant la vérité;
Pourrait bien céder.
De ta peur de n'être aimé
Je me fais fi et je souris
Car c'est bien elle qui a l'écouter
Sera seule à décider.

Alors et en ce cas,

Ne m'attends pas dans cette discordance

Je serais à écrire sur le livre d'or des condoléances

L'écueil de nos souvenirs, de nos espérances..."

Orchidee 84378

Claire - Au revoir - 02 Decembre 2014

Vous devez être connecté pour poster un commentaire