Votre panier est vide  Votre compte

Conseil en Bien-être / Réflexologue°

 

Descriptif « Conseil en Bien-être / Réflexologue »

 

Logo site

 

Qu’est-ce qu’un « conseiller en Bien-être / Réflexologue » ?

Un conseiller en Bien-être / Réflexologue n’est ni un Psychologue, ni un Psychiatre, n’est pas médecin.

Mais, le/la conseiller (e) saura vous guider, si le besoin s’en fait ressentir vers le praticien adapté.Au cours de sa formation il est informé de la spécificité de chaque partenaire santé, ou autre. Ceci afin que ses conseils soit le plus adaptés à votre besoin.  

Le/la conseiller(e) n’est contre aucune pratique, l’important reste toujours votre santé, votre bien-être, votre équilibre.

Il a pour objectif central de vous aider à vous libérer pour aller vers votre projet (remplir le vide par le plein).

C’est une personne qui est formée à des techniques de développement personnel et d’accompagnement multidimensionnel. Lors de ses formations, il a pratiqué, s’est entraîné, et à lui-même travaillé sur sa personne. Le code éthique signé lors de sa formation l’engage à veiller, accompagné ou non, à son propre bien-être afin de rester toujours objectif dans sa démarche à vos côtés.

Ses qualités premières sont une réelle capacité d’écoute, d’attention à l’autre, une forte empathie, une grande créativité et une belle capacité d’adaptation tout en respectant son cadre.

Le conseiller en Bien-être / Réflexologue prends en considération les animaux (et les végétaux en Feng Shui) présents dans votre environnement. Il sait que leur état de santé, leurs comportements peuvent devenir un facteur de stress, d’angoisses, d’inquiétudes pour vous, cela est normal. C’est pourquoi au cours de sa formation il a reçu les enseignements nécessaires à l’accompagnement animal (Reiki, communication animale). Il saura cependant se positionner de manière juste et équilibrée, en vous conseillant, si cela n’a pas été déjà fait et que cela lui semble nécessaire de consulter le professionnel spécialisé dans telle ou telle difficulté (éducateur, ostéopathe, vétérinaire, …).

Il, Elle sait accueillir l’autre dans ce qu’il est, dans ses choix, ses croyances et ce sans jugement, ni attentes particulières envers le consultant, si ce n’est celle d’un partenariat permettant la réussite de l’accompagnement.

Il, Elle saura conseiller des exercices, des recherches personnelles, des rééquilibrages à mettre en pratique au quotidien, toujours en accord avec le/la consultante, adapté au profil spécifique du, de la consultante.

Le conseiller bien-être / réflexologue s’autorise à opposer des idées différentes de celles défendues par le consultant, si ce dernier semble nourrir un comportement allant à contre-sens de son projet personnel (bien-être, reconversion, faire le clair dans sa vie, …………………..). En ce point, il peut parfois être apparenté au coach.

Le conseiller en Bien-être Réflexologue est formé en :

  • Réflexologie -> massage spécifique de la voûte plantaire.
  • EFT -> Technique de Libération des émotions
  • Feng Shui -> concerne la maison.
  • Reiki
  • Communication en conscience -> accompagnement dans les difficultés relationnelles.
  • Lithothérapie.
  • Accompagnement animal

 

Il est initié en :

  • Géobiologie
  • Cartomancie (à viser de mieux-être, non de voyance).
  • Radiesthésie (pendule).
  • Aromathérapie (notions de bases).
  • Philosophie.

 

Chaque Conseiller en Bien-être / Réflexologue à sa propre personnalité, ses propres inspirations, bien que les bases de formation soient les mêmes pour chacun, certains y auront ajouter peut-être une ou plusieurs autres pratiques (naturopathie, sophrologie, art-thérapie……………… je suis moi-même sophrologue, aromathérapeute et art-thérapeute.). Certains feront l’impasse sur les aspects ésotériques s’ils ne s’y sentent pas à leur place. Ne vous attendez donc pas à trouver de l’ésotérisme (hors Reiki et Géobiologie) chez tout les Conseillers en Bien-être / Réflexologue.

Sa personnalité, ses croyances personnelles ne sont pas effacées par ses formations (fort heureusement).

Nous ne sommes en aucun cas des clones les uns des autres, mais nous avons choisi de devenir « Conseiller en Bien-être / Réflexologue » en toute conscience, motivé par votre bien-être car nous sommes conscients que le bien-être de chaque individu crée le bien-être de notre Ensemble.

Pour cette raison, le conseiller en Bien-être / Réflexologue ne reconnaît pas la notion de concurrence entre lui-même et ses collègues. Il sait que le consultant ira vers la personne qui lui correspondra au moment choisi par lui-même.

Le conseiller en Bien-être / Réflexologue, peut choisir de ne pas accompagner une personne s’il a le sentiment de ne pas être dans le positionnement idéal. Ce ne sera jamais un jugement, mais un acte de sagesse de sa part. Le partenariat étant primordial dans la relation qui lie le conseiller Bien-être / Réflexologue au consultant.

Bien que nous ayons créé une association afin de nous entraider, de nous soutenir, chaque Conseiller Bien-être / Réflexologue est absolument libre de faire partie ou non de cette association, libre de choisir s’il en fait partie de la manière par laquelle il s’y manifestera.

Le conseiller en Bien-être / Réflexologue ne fait partie d’aucune secte, d’aucun mouvement religieux le conduisant à faire du prosélytisme, et conserve sa liberté d’être tout au long de son parcours. Cela étant primordial, car comment un être enfermé pourrait montrer le chemin de la liberté d’être ? Il, elle parlera sans doute de Foi parfois, mais la Foi est un acte de confiance en soi, en quelqu’un ou en une chose, idée extérieure que chacun alors définira selon lui-même et c’est ainsi que le, la conseiller(e) l’entends.

Dans le cas où vous seriez choqué d’un comportement ne correspondant pas au descriptif ci-dessus, je vous invite à contacter l’association. Nous ferons le point de la manière la plus objective possible.

 

Pourquoi ce nom est-il une marque déposée aujourd’hui ?

Il m’ait souvent demandé quel est mon métier… j’exerce de manière multidimensionnelle, et c’est ce qui me plaît dans mon métier. Cela rend néanmoins ma « carte de visite » peu lisible, ainsi certains me voient réflexologue, d’autre magnétiseur, d’autre enseignant Reiki, etc……

De plus, lorsqu’une personne souhaite suivre une formation, il, elle a bien souvent du mal à choisir, se demandant quelle est la priorité.

Certains consultants nous donnent le nom de Psychologue, ou nous confère des aptitudes médicales que nous ne détenons pas. Le terme Psychologue définie un diplôme universitaire que je ne détiens pas. Ma manière d’accompagner, d’être en cabinet est différente de celle d’un psychologue. Je m’autorise à être pleinement moi lors des séances. Il peut arriver que je conseille l’accompagnement d’un psychologue, selon la difficulté proposée. De la même manière que je peux conseiller de consulter un médecin, si cela n’a pas été déjà fait, pour des troubles physiques. Ce pour des raisons, qui je l’espère vous sembleront évidente.

Pour ces trois raisons, il me fallait définir mon métier, trouver un nom qui soit en accord avec mon activité. Qui définisse une fois pour toute ce que je suis professionnellement. Après plusieurs mois de réflexion, « Conseiller en Bien-être / Réflexologue », m’est apparu comme une évidence.

Je conseille (tout conseil n’engage que le conseilleur), pour vous accompagner à atteindre un ressenti de Bien-être quel que soit votre projet de vie, votre besoin, votre attente. Mon cœur de métier est Réflexologue, parcelle de mon métier que j’affectionne au plus haut point. J’ai donc gardé cet intitulé adjoint à « conseiller en Bien-être ».

J’ai ensuite déposé le nom, d’où le petit rond sur mon logo, puisque j’ai ensuite créé un programme de formation rassemblant toutes les notions nécessaires à une personne qui voudrait exercer ce métier.

Je l’ai aussi déposé, afin de créer un groupe d’étude, et dessiner une charte spécifique à ce métier.

Enfin, je l’ai déposé, afin que ce même groupe d’étude, puisse avancer dans une démarche de présentation de ce métier, l’expliquer et le développer et je l’espère un jour, le faire reconnaître.

Vous l’aurez compris, il est question, au fur et à mesure des années de dessiner un cadre de plus en plus clair où nos consultants pourront s’y retrouver.

Pour faire ce chemin, il me fallait protéger le nom, afin qu’il ne soit pas repris ce qui créerait de la confusion.